http://coeursdisposes.org/index.php/noussoutenir/

Epicerie solidaire

Montréal

Épicerie solidaire "Panier d'espoir" - ouverture prochaine ( Montréal )

Qu’est-ce que l’épicerie solidaire ?

 

L’épicerie solidaire PANIER D’ESPOIR est une épicerie totalement gratuite permettant aux bénéficiaires de recevoir des denrées alimentaires, des produits d’hygiène et des produits de première nécessité. Plus qu’une simple épicerie, c’est avant tout un lieu d’accueil où les bénéficiaires seront reçus, écoutés et accompagnés tout au long du processus les menant à l’autonomie.

Sa mission

  • Manifester l’amour de YÉHOSHOUA.
  • Lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale. 
  • Soutenir moralement, matériellement et spirituellement la communauté.
  • Accueillir, écouter et accompagner.
  • Restaurer la dignité.
Soutenez la vision !
dollars (CAD) 🇨🇦

Pourquoi ouvrir une épicerie solidaire ?

 

L’insécurité alimentaire ne cesse de s’accroître dans nos communautés. Au fil des années, les banques alimentaires ont enregistrées une augmentation massive des demandes d’aide. Contrairement aux idées reçues, ces demandes ne sont pas uniquement faites par des familles en situation de précarité, puisque de plus en plus de familles issues de la classe moyenne (modestes) se tournent vers ce type d’organismes. 

Certains facteurs tels que l’inflation et la baisse du pouvoir d’achat expliquent ce phénomène, tandis que d’autres facteurs tels que la COVID-19, amplifient un peu plus ces statistiques déjà effrayantes.

Le besoin de créer des ressources capables de subvenir aux besoins des ménages est donc une priorité

pexels-levent-simsek-3617173

Pourquoi Montréal ?

 

Montréal se distingue par son taux de pauvreté élevé (36% des ménages). La région est considérée comme étant la capitale de la pauvreté au Québec.

Quelques données chiffrées:

  • 29% de la population vit sous le seuil de faible revenu (avant impôt) 
  • 140 697 Montréalais sont aidés mensuellement par Moisson Montréal (2009) = (l’équivalent de 7,8% des Montréalais)
  • 413 875 Montréalais vivent dans un ménage à faible revenu après impôt (22,8% des Montréalais)